Extraits de presse

 

« Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Zéa et Ma-Au, les deux cofondatrices du duo montréalais La Fièvre, qui ont le désir de créer un monde à la fois musical, visuel, performatif et dansant à travers leur musique. »

Éric Dumais, « Dans la peau de… » Zéa et Ma-Au du duo montréalais La Fièvre, Bible Urbaine

 

« Une chose qui n’est pas louche, c’est la dégaine puissante de duo qui arrive avec sa première pièce : Faudra faire mieux. La Fièvre, c’est Zéa Beaulieu-April et Ma-Au Leclerc. La paire propose une électro-pop avec de grosses influences hip-hop. Les deux femmes ont même un petit quelque chose de Death Grips. On sent l’urgence et la hargne dans leur création. »

Louis-Phillipe Labrèche, Primeur : Faudra faire mieuxLe Canal Auditif

 

« Voilà exactement les deux atouts de ce trop court amuse-tympan : une capitalisation sur le caractère revendicateur, art punk, approché en première offrande et un travail instrumental intelligent, racé. À y penser, La Fièvre chaufferait bien la salle en première partie de Gazelle Twin circa ’14, avec qui elle partage le gène de la créativité déjantée, côté malaise. Mélodies orientales, feed-back, grosses strings, basses pop-punk qui rappellent The Faint au sommet de sa gloire, triturations compressées à fond façon Vitalic… Tout ça brassé à quatre mains dans le chaudron, pour une concoction étonnamment digeste grâce à un mix juste assez dépouillé. »

Joel LelièvreLa Fièvre : mains froides, front chaudLe Mouton Noir

 

« Du bon son louuuuuurrdddd. »
« Pas mal énergique cette chanson qui s’appelle La Marge. C’est super chaud, super rare. Franchement, beau travail. Je trouve ça assez incroyable.  »

Maxime, La Beatmakerie 

 

« Vivid imagery and wordplay are the album’s greatest strengths, no surprise since Beaulieu-April is a published poet. Carefully chosen synth sounds, the intimations of a unique vocal style, and depth of meaning make this is a great album for introverted feminist witches to explore. »

Dominique Lemoine, Grayowl Point

 

« une pop électronique hargneuse et exploratrice qui emprunte beaucoup, dans ses structures rythmiques et sa manière d’incarner le texte (en français), l’énergie du rap. »

Philippe Renaud, Le Devoir

 

« [La Chienne is] a great song and [Le Rituel] a really wonderful album, one of the most pleasant and enjoyable discovery I’ve personally made that year »

Blayne Haggart, All the rage